8 phrases à dire à un enfant pendant les vacances.

De nos jours, nos vies tournent à cent à l’heure. Quand les enfants ne sont pas à l’école, ils font leurs devoirs ou s’adonnent à toutes leurs activités. Et même si en théorie, le dîner en famille est une chose à laquelle nous tenons, ce n’est pas toujours évident d’être assis tous ensemble autour d’une table. Pour profiter de bons moments en famille, il arrive parfois que l’on doive programmer des temps familiaux, comme une soirée films ou jeux de société.

Mais l’été, c’est un peu différent. Même si vos enfants partent en camp ou que vous avez prévu un voyage, le rythme est plus flexible. Faire des choses ensemble permet de construire ou de renforcer des liens. Les mois d’été, sans programmes précis, conduisent d’eux-mêmes à avoir des conversations sur ce qui est important pour nous, ce qui compte vraiment, ce que nous voulons accomplir dans nos vies. Le travail et l’école sont importants bien sûr, mais il n’y a pas que cela dans la vie. Les vacances en famille, ainsi que d’autres moments creux dans l’été, nous donnent l’opportunité de parler de choses qui ne trouvent pas leur place dans nos emplois du temps surchargés durant l’année scolaire.

Voici quelques amorces de discussions, qui vous permettront de communiquer autrement avec vos enfants, et de mettre ainsi à profit ce temps estival :

« Qu’as-tu envie d’inventer ? »

Les grandes innovations sont souvent le résultat de grands questionnements ressemblant à ceux des enfants, et du pouvoir de l’imaginaire. Les plus belles inventions n’existeraient pas sans ces individus se disant « Pourquoi pas ? » et croyant ensuite qu’une réalisation est possible. Des choses qui nous semblaient appartenir à la fiction, il y a seulement quelques années, sont désormais une réalité (prenez par exemple cet objet dans votre poche qui peut contenir des milliers de photos, des jeux, et permet de contacter n’importe laquelle de vos connaissances en quelques secondes…).

Parler d’idées géniales permet de stimuler la créativité, de la valoriser, et cela poussera vos enfants à prendre des risques sur le plan intellectuel. Un certain nombre de nos enfants exerceront des métiers qui n’existent pas encore – pourquoi ne seraient-ils pas ceux qui en seront à l’origine ?

« Si tu gagnais au loto, que ferais-tu de cet argent ? »

L’été peut être un moment favorable pour un peu d’introspection : pendant l’année scolaire, on fait ce qu’on nous demande et on essaie d’atteindre des objectifs que d’autres ont établis pour nous. L’été est une bonne période pour se fixer ses propres objectifs, pour trouver ce que l’on veut faire, que ce soit apprendre quelque chose de nouveau, ou mieux organiser son temps. Mettre des idées en commun peut permettre de se trouver de nouveaux intérêts, de nouvelles activités.

Des questions ouvertes comme celles sur le loto permettent à chacun de parler de ses rêves, sans avoir l’impression d’en demander trop. Bien sûr, cela donnera certainement lieu à des réponses un peu loufoques. Mais certains rêves pourront se révéler accessibles – et cette question pourra par ailleurs mener à une conversation sur l’importance du don.

« Pourquoi les gens jettent-ils leurs ordures ici ? »

Avec son emploi du temps plus souple, l’été est une période propice pour observer ce qui nous entoure. De nombreuses études montrent à quel point il est bénéfique de passer du temps dans la nature : cela réduit le stress et permet d’améliorer nos capacités d’observation. Quand nous sommes dans la nature, nous faisons usage de tous nos sens.

Une nuit sous la tente ou même une simple balade sont autant d’occasions de parler de l’importance de l’environnement. Nous avons besoin des ressources naturelles pour vivre, nous avons donc la responsabilité de les préserver et non d’en abuser. Des déchets sur un chemin de randonnée, ou un graffiti sur un rocher, peuvent déclencher une conversation sur l’importance de protéger la planète, ainsi que sur le respect du droit des autres à profiter de la nature.

« Regarde comment elle nourrit ses petits ! »

Il est fort probable qu’un certain nombre de petites créatures peuplent votre jardin ou un parc avoisinant. Il y a quelque temps, ma famille a touché le gros lot avec pas moins de cinq nids présents dans le jardin. Nous avons pu observer comment trois différentes espèces d’oiseaux construisaient leurs nids (de tailles et de formes diverses), faisaient éclore leurs œufs puis nourrissaient les petits.

Les années précédentes, nous avons même eu la chance d’assister à des leçons de vol. Non seulement ces petites bêtes procurent des heures d’observation fascinantes, mais elles permettent aussi de lancer des conversations sur les similitudes et les différences avec d’autres espèces, et avec nous, les humains.

« Sais-tu d’où vient la pomme que tu manges ? »

Pendant les mois d’été, nous avons facilement accès à des fruits et légumes frais. Un petit potager dans le jardin, peut permettre de voir sa nourriture pousser sous ses yeux. S’il ne vous est pas possible d’en avoir un, vous pouvez vous rendre directement chez des producteurs, et discuter avec eux des produits. C’est d’ailleurs l’occasion d’en découvrir de nouveaux. Vous pouvez alors demander où et comment ils poussent, s’ils sont bons, s’il y a des façons de les cuisiner qui les rendent encore meilleurs… Aller à la ferme ou chez les producteurs incite à parler de la provenance des produits avec vos enfants. Vous pouvez alors leur expliquer pourquoi il est bon de consommer local : les produits sont meilleurs, et producteurs comme consommateurs locaux sont gagnants.

« De vrais gens sont morts ici en se battant pour leurs convictions »

Les vacances en famille permettent de se relaxer, mais elles sont aussi une opportunité de découvrir de nouveaux endroits et de voir pour de vrai des choses étudiées à l’école. Voyager nous fait prendre conscience de tout ce qui change, en fonction des lieux visités. Les différents moyens de transport ont un impact sur le temps de déplacement, et les expériences vécues ne sont pas les mêmes en fonction du moyen emprunté. Par exemple, on ne voit pas la même chose quand on fait un long voyage en voiture ou quand on prend l’avion.

La topographie d’un lieu a un impact sur la vie locale : sur l’emploi, sur les loisirs, sur la nourriture… Des séjours dans des grandes villes, ou des visites de hauts lieux historiques peuvent faire découvrir l’Histoire à vos enfants (les musées sont de plus en plus interactifs et développent la soif de connaissances). Parler de tout cela avec eux, nous aide à définir notre place dans le monde. Les voyages ouvrent des perspectives et apprennent la tolérance.

« Pose ta console, j’ai bien mieux à te proposer »

Pendant l’année scolaire, les lectures de nos enfants sont souvent limitées à ce qui leur est demandé en classe. Pendant l’été, il y a les listes de lectures de vacances… mais il reste quand même un peu de temps où les enfants peuvent lire des choses qui les intéressent réellement. Les souvenirs de livres lus dans l’enfance, provoquent souvent beaucoup d’émotions chez les adultes – parlez à vos enfants des livres que vous avez adorés quand vous aviez leur âge !

Un livre familier a quelque chose de réconfortant, et partager un intérêt avec son enfant est tellement formidable. La plupart des enfants aiment savoir comment étaient leurs parents quand ils étaient petits (une fois qu’ils ont réussi à intégrer le fait que papa et maman aussi ont été des enfants un jour) et la littérature, est un moyen d’établir ce lien. Comparer les impressions sur des livres que vos enfants et vous avez lus, permet de tisser des liens avec eux de manière amusante.

« Tu veux connaître cette folle histoire sur ton grand-père ? »

Grandes vacances riment souvent avec nostalgie. Les parents parlent de leurs vacances en famille lorsqu’ils étaient enfants. Il y a souvent des réunions familiales où les enfants retrouvent des cousins éloignés. On parle de la famille, des liens de parenté, et on raconte les histoires des grands-parents voire même des arrière-grands-parents. Si votre famille est profondément ancrée dans une localité, vous pourrez montrer à vos enfants, des marques tangibles de sa longue présence dans ces lieux, en leur faisant par exemple découvrir une rue ou un bâtiment comportant un nom de la famille, ou encore en les emmenant au cimetière. Ces expériences suscitent généralement des questions et donnent l’occasion à l’ancienne génération de raconter des histoires qui seront ensuite transmises aux générations futures.

Évidemment, on pourrait avoir certaines de ces conversations pendant l’année, mais elles seraient alors constamment interrompues, précipitées, et il n’y aurait pas le temps nécessaire pour les approfondir. L’été procure des moments et des espaces propices à l’introspection, à l’approfondissement et permet d’aller au cœur de ce qui est vraiment important, en posant la petite question supplémentaire… Nos enfants ont le droit d’en apprendre plus sur les choses qui nous constituent, et inversement. Mettez donc à profit cette pause estivale et prévoyez des temps pour parler en profondeur avec vos enfants ! (Aleteia.org)

Revenir