« Mon père, je n’irai plus à l’église ! »

Qui n’a jamais pesté sur la chorale qui chante faux, le prêtre qui parle trop longtemps ou le voisin qui ose sortir son portable ? La tentation est grande pour certains de se fâcher et de quitter l’église définitivement. C’est le père Matthieu Lefrançois, curé de la paroisse Saint-Antoine Saint-Serge à Angers, qui a trouvé un texte qui nous invite à regarder le Christ sur la page Facebook « Église Catholique de Guinée » et qui l’a adapté.

« Un jeune homme va trouver un prêtre et lui dit :
– Mon père je n’irai plus à l’église !
Le prêtre lui demande :
– Ah ? Tu peux me dire pourquoi ?
Le jeune homme répond : –
Oh, mon Dieu. Ici Je vois une sœur qui parle mal d’une autre sœur ; et là un frère qui ne lit pas bien ; la chorale est divisée et chante faux ; les gens pendant les messes regardent leur téléphone, sans parler de leur comportement égoïste et hautain en dehors de l’église…
Le prêtre lui dit :
– Tu as raison. Mais avant de quitter définitivement l’Eglise j’aimerais que tu me fasses une faveur : prends un verre plein d’eau et fais trois tours de l’église sans verser une goutte d’eau sur le sol. Après ça, tu pourras quitter l’église.
Le jeune homme se dit : trop facile !
Et il fait les trois tours comme le prêtre le lui a demandé. Quand il a fini, il revient dire :
– C’est fait mon père.
Et le prêtre lui demande :
– Quand tu étais en train de tourner avec ton verre d’eau, as tu remarqué qu’une soeur parlait mal de quelqu’un d’autre ?
Le jeune :
– Non.
As-tu vu les gens être indifférents aux autres visiteurs de l’église ?
Le jeune :
– Non.
As-tu vu que certains étaient bloqués sur leurs smartphones ?
Le jeune :
– Non.
– Tu sais pourquoi : tu étais concentré sur le verre pour ne pas renverser l’eau. Tu sais… c’est pareil dans notre vie. Quand notre cœur se focalise sur Jésus-Christ, nous n’avons pas le temps de voir les erreurs des gens. Qui sort de l’église à cause des chrétiens hypocrites n’y est sans doute jamais vraiment entré à cause de Jésus ».(Aleteia.org)

 

 

Revenir